Phalaenopsis et apparentés

Généralités: 

Les Phalaenopsis hybrides sont les orchidées d'appartement les plus répandues en Europe et en Amérique du nord. Leur popularité vient de leur grande adaptabilité qui leur permet de se contenter des conditions de culture de nos appartements tempérés. 

Depuis quelques années, ce type d'orchidée est produit en masse dans de véritables usines à orchidées. Les Phalaenopsis hybrides sont donc désormais disponibles à très faible prix dans les jardineries et grandes surfaces. De culture facile, belle et pas chère, l'orchidée phalaenopsis est considérée comme étant parfaite pour débuter. Mais elle garde toujours sa place dans la collection des orchidophiles les plus confirmés, qui apprécient sa floraison très longue et d'une grande beauté. Certains la préfèrent ainsi à toute autre ce qui les conduira à s'intéresser à la culture plus délicate des phalaenopsis botaniques...

Dans cette fiche cependant, nous nous limiterons aux conditions de culture des Phalaenopsis hybrides disponibles en jardineries et grandes surfaces. 

 

Description de la plante type:

La fleur a la forme générale d'un papillon aux ailes déployées (en anglais, le Phalaenopsis est appelé "moth orchid", ce qui signifie "orchidée papillon de nuit"). La couleur de la fleur se décline à l'infini, partant du blanc pur pour prendre toutes les couleurs de l'arc en ciel. Ces orchidées fleurissent généralement en hiver et la floraison peut durer plusieurs mois. 

Les phalaenopsis sont des orchidées monopodiales, c'est à dire que les nouvelles feuilles apparaissent au cœur des anciennes formant ainsi une sorte de touffe unique. Les feuilles sont généralement unies et épaisses. Les racines sont très épaisses et relativement rigides, ce qui les rend particulièrement cassantes, surtout quant elles sont sèches. Elles sortent souvent du pot ce qui est normal (il ne faut pas les couper).

Si les conditions sont favorables ces orchidées poussent tout au long de l'année et doivent donc être arrosées et fertilisées en continu.

Racines de phalaenopsis

 

Conditions de culture:

Besoin en lumière:

On entend souvent dire que les phalaenopsis sont des plantes d'ombre. C'est vrai dans leur pays d'origine (par ex. les Philippines). Par contre sous nos latitudes où le soleil est plus doux, les phalaenopsis ont des besoins en lumière relativement élevés pour bien fleurir. 

octobre à avril:  Placer la plante à moins de 50cm d'une fenêtre bien exposée avec 2 à 4 h de soleil direct chaque jour. 

Mai à septembre: Même emplacement mais éviter le soleil direct de 10h à 16h qui pourrait brûler les feuilles. Un voilage léger peut suffire  à fournir l'ombrage nécessaire.

Arrosages

Pour les Phalaenopsis en pot on peut utiliser de l'eau du robinet moyennement calcaire à température de la pièce. Si l'eau du robinet est très calcaire on peut la filtrer dans un pichet Brita ou la mélanger moitié-moitié avec de l'eau en bouteille peu minéralisée (moins de 50 ppm ou mg/l de résidu sec)

Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'un Phalaenopsis. On doit arroser abondamment en humidifiant bien la motte mais ensuite il faut bien égoutter le pot et le substrat doit sécher presque complètement avant l'arrosage suivant. Le substrat ne doit jamais être détrempé ce qui ferait pourrir les racines

Pour en savoir plus sur la procédure d'arrosage, aller visiter la section Foire aux questions. Attention certains Phalaenopsis du commerce sont empotés dans un substrat à base de tourbe qui est assez délicat à arroser quant on débute (voir l'encart sur les substrat terreux a la section la section Foire aux questions).

Températures

La majorité des Phalaenopsis sont des orchidées de serre chaude : Les températures idéales sont 25-30°C le jour et 18-25°C la nuit.

Les hybrides peuvent éventuellement s'adapter à des températures plus fraîches pour une courte période (sans descendre plus bas que 16°C) à condition que le substrat soit maintenu sec. La plante entre alors en repos (elle cesse de pousser) et il faut alors bien laisser sécher le substrat en profondeur entre les arrosages et ne pas la fertiliser.

Engrais

Les phalaenopsis sont relativement gourmands en engrais comparé aux autres orchidées. Cependant leurs besoins n'ont rien de commun avec ceux d'une plante verte classique : Une solution d'engrais trop concentrée peut gravement endommager les racines.  Il faudra donc fertiliser peu mais souvent.

Lorsque la plante est en croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs), fertiliser à chaque arrosage avec un engrais pour plante verte au 1/2 ou 1/4 de la dose recommandée (voir ici pour des détails sur le dosage de l'engrais). Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas. 

Pour plus de détails sur la fertilisation des orchidées en général, vous pouvez consulter cet article 

Cycle de croissance type

La plante pousse en continu toute l'année. 

Les hampes florales se forment généralement en automne ou au cours de l'hiver. 

La floraison a lieu en hiver pendant plusieurs mois et peut s'étendre tout au long de l'année dans certains cas.

Rempotage

On rempote quant le substrat devient trop décomposé (les écorces du milieu du pot sont alors friables et retiennent de plus en plus d'eau), de préférence au moment de l'apparition des nouvelles racines à la base de la plante. Attention, ne jamais rempoter dans de la terre pour plantes vertes: ce substrat n'est pas adapté aux orchidées. Le terreau spécial orchidée vendu en jardinerie est également déconseillé aux débutants car il est délicat à arroser convenablement.

Les Phalaenopsis apprécient un  substrat bien drainant par exemple  des écorces de pin maritime de calibre 1 - 1.5 cm. Si vous maîtrisez bien les arrosages vous pouvez ajouter 20 à 30 % de mousse de sphaigne hachée ou de tourbe blonde pour une meilleure croissance. Choisir un pot juste assez grand pour contenir les racines de la plante. La procédure de rempotage est décrite en détails dans la section foire aux questions.

Les Phalaenopsis hybrides apprécient également beaucoup l'hydroculture. Dans ce cas ils peuvent rester des années dans le même pot sans avouir besoin de rempotage. Il faut par contre attendre l'apparition de nouvelles racines a la base de la plante pour effectuer le passage en hydroculture.

Initiation de la floraison

Ramification d'une hampe de phalaenopsis après la fin de la floraison

Les plantes matures et en bonne santé fleurissent généralement d'elles mêmes à condition de recevoir suffisamment de lumière. En automne et hiver les Phalaenopsis apprécient quelques heures de soleil direct chaque jour ce qui stimule la floraison.

Les nouvelles tiges florale apparaissent sur le tronc de la plante, entre les feuilles et sur le même plan vertical que la nervure de ces dernières. Elles se forment généralement à l'automne ou au cours de l'hiver.  

On lit parfois qu'il faut soumettre les Phalaenopsis à des températures nocturnes inférieures à 18°C pour initier la floraison. Cette pratique de "refroidissement" nocturne s'avère cependant complètement inutile voire dangereuse car elle affaiblit la plante. Dans les serres de production de masse de Phalaenopsis, la floraison est initiée à une température diurne de 23/25°C associée à un éclairage fort, avec une température nocturne de l'ordre de 18/20°C. Les hampes apparaissent d'elles même à condition que la plante soit suffisamment éclairée et que la température ne dépasse pas 28-29 degrés. Si votre plante a 6 feuilles ou plus, qu'elle pousse bien mais ne fleurit pas, dans 9 cas sur 10 cela est du à un manque de lumière et lui faire subir un froid nocturne n'y changera absolument rien. 

Certains Phalaenopsis peuvent fleurir plusieurs fois sur la même tige florale. Si votre plante est forte (au moins 3 paires de feuilles adultes) et en bonne santé, vous pouvez laisser la hampe florale en place après la floraison (surtout sans la recouper d'aucune façon). Dans certains cas la hampe formera des ramifications qui pourront fleurir à leur tour.  Cependant cela n'a rien de systématique : Dans certains cas la hampe séchera d'elle même et il n'y aura alors plus qu'à la couper à ras en bas.

Si votre plante est jeune ou affaiblie (moins de 3 paires de feuilles adultes) il est plus sage de couper la hampe à la base dès la fin de la floraison : Cela permettra à la plante de former des feuilles et des racines et de préparer la prochaine floraison qui n'en sera alors que plus belle. 

Points faibles à surveiller

  • Le plus sûr moyen de tuer une orchidée est de l'arroser chaque jour un petit peu. Il faut au contraire arroser abondamment (en humidifiant bien le substrat a fond) mais espacer les arrosages de façon a ce que le substrat ai le temps de sécher (Pour plus de détails sur les procédures d'arrosage, aller visiter la section FAQ). Cette remarque ne s'applique pas aux substrats dits 'terreux' à base de tourbe qui eux s'arrosent différemment (voir l'encart sur les substrat terreux a la section la section Foire aux questions).

  • Éviter de brumiser vos orchidées : le substrat ne pourrait alors pas sécher ce qui risque de faire pourrir les racines.

  • Contrairement à ce qui est indiqué dans beaucoup de livres, les Phalaenospsis apprécient énormément le soleil direct, du moins de la mi-automne à la mi-printemps. Il sont cependant sujets aux coups de soleil, il faut donc veiller à les exposer progressivement au soleil direct au début. En touchant les feuilles on peut savoir si la plante reçoit trop de soleil ou pas. Si les feuilles sont tièdes tout va bien, par contre si elles sont chaudes il y a risque de brûlure. Il faut alors reculer un peu la plante ou bien rajouter un voile fin à la fenêtre. A partir de la mi-printemps le soleil étant plus fort éviter le soleil direct pendant les heures chaudes ou voiler la fenêtre.

  • Veiller à maintenir le substrat plus sec si les températures nocturnes sont systématiquement inférieures à 18°C. Éviter de laisser la température chuter au dessous de 15°C pendant une période prolongée, surtout si le substrat est humide. La plante va alors souffrir, ses racines vont pourrir, les feuilles vont se ramollir, se ternir et les boutons floraux vont tomber. Les courants d’air froid lui sont aussi néfastes.

  • Éviter que de l'eau stagne entre les 2 feuilles centrales, ce qui pourrait provoquer le pourrissement de la zone de croissance et la mort de la plante. Les brumisations sur les feuilles sont donc à éviter; de plus, elles laissent des taches de sels si votre eau est calcaire ce qui n’est pas très décoratif et empêche la plante de capter les rayons du soleil. Si il reste un peu d'eau au coeur de la plante après un arrosage on peut la retirer à l'aide d'un mouchoir en papier enroulé pour former une mèche. 

  • Le jaunissement des feuilles du haut suivi de leur chute peut être le signe d'une pourriture du coeur de la plante. Il faut alors agir rapidement et retirer toute les parties pourries pour ne laisser que du tissus sain. Traiter avec un antifongique et espérer que la plante fera une pousse latérale qui lui permettra de repartir. Cesser toute brumisation.

  • Un ramollissement général des feuilles peut être un signe d'une pourriture des racines. Si ce diagnostic est confirmé il faut alors agir rapidement et rempoter la plante d'urgence (voir procédure dans les FAQ). 

  • Observez régulièrement vos phalaenopsis, car parmi les ennemis qui se glissent sournoisement à l'envers des feuilles, on trouve les cochenilles à carapace, ou plus souvent encore, les cochenilles farineuses. Un petit traitement rapide vous en débarrassera aisément si vous intervenez tôt (voir article de l'orchigazette).

Petits trucs du forum

  • Installée parmi beaucoup d’autres plantes, les pots très près les uns des autres, votre orchidée profitera d'un micro-climat humide : vous la verrez bientôt tendre des racines « gourmandes » vers les pots voisins ou le lit de billes d’argile bien mouillées. C’est son côté « j’aime bien boire avec les copains ». On peut aussi la disposer sur un plateaux de billes d'argile humides.

  • Votre Phalaenopsis doit faire chaque année au moins une nouvelle paire de feuilles. Celles-ci doivent être légèrement plus grosses que les précédentes. Si la plante ne forme pas de nouvelles feuilles ou qu'elles sont plus petites que les précédentes il faut revoir les conditions de culture : Vérifiez l'état des racines et rempotez si nécessaire. Placez la plante à 20°C ou plus, à moins de 50cm d'une fenêtre bien exposée. Fertilisez avec de l'engrais dilué à chaque arrosage. 

  • Si les nouvelles feuilles sont vert foncé, deviennent de plus en plus longues et minces par rapport aux anciennes feuilles et que la plante refuse de fleurir : La plante reçoit trop peu de lumière. La déplacer progressivement a moins de 50 cm d'une fenêtre avec quelques heures de soleil direct chaque jour en hiver...

  • Si les nouvelles feuilles sont vert clair et deviennent de plus en plus petites (mais aussi larges) par rapport aux anciennes feuilles, la plante ne reçoit pas assez d'engrais ou trop de lumière. 

  • Le jaunissement et la chute des 2 feuilles du bas sont normaux mais peuvent aussi indiquer un manque d'engrais.

  • Il est déconseillé de sortir les Phalaenopsis au jardin en été.  Nos jardins sont souvent bien trop « agressifs » pour cette orchidée aux feuilles fragiles : Le soleil provoque très facilement des brûlures et surtout des escargots et autres « dévoreurs » de feuillage s'en régalent et peuvent faire de très gros ravages en une nuit. Comme elle n'a pas beaucoup de feuilles, c'est très préjudiciable.

  • Certains Phalaenopsis botaniques ont des besoins de culture très similaires à ceux des hybrides courants. Vous pouvez donc en tenter la culture chez vous si les hybrides s'y plaisent. Citons par exemple Phal. schilleriana, amabilis, aphrodite, equestris, luedemanniana, amboinensis, pallens et tetraspis...

Particularités

 

 

  • Des jeunes plantes appelées keikis peuvent apparaître sur les vieilles hampe florale si on ne les coupe pas. Ce sont des copies conformes de la plante mère.   Lorsque le keiki aura développé 3 feuilles et 3 racines d'au moins 3 cm, il pourra être détaché de la plante mère et rempoté à part dans un tout petit pot. 

Autres genres qui ont des conditions de culture similaires: 

Doritaenopsis

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

Excellent message récapitulatif de R2-D2 sur la culture des phalaenopsis... à lire absolument !

Site de Bernard Lagrelle: une référence pour la culture des espèces botaniques de Phalaenopsis.

Site de Alain Brochart: une montagne de photos d'espèces botaniques de Phalaenopsis.

Articles scientifiques du Dr. Yin-Tung Wang qui étudie l'effet des conditions de culture (nutrition, éclairage, température, etc.)  sur la croissance et la floraison des phalaenopsis en production de masse

Growing the best Phalaenopsis, part 1

Growing the best Phalaenopsis, part 2

Growing the best Phalaenopsis, part 3

Growing the best Phalaenopsis, part 4

 

autres articles ici, ici, ici, ici et ici

 

 

 

 

Pour une version imprimable, cliquer ici 

(Prévoyez quelques minutes pour le chargement du fichier)

Vous aurez besoin du logiciel gratuit Acrobat reader

 

 

 

 


Accueil    Plan    FAQ    Fiches de culture    Orchigazette    Matériel