dernière m.a.j. juin 2007

La culture des Cymbidium

Généralités: 

Tout le monde connaît les fleurs de Cymbidium sans le savoir :  elles sont les vedettes incontestées des compositions florales que l'on trouve un peu partout en grande surface à Noël. Ces orchidées sont particulièrement appréciées pour leurs hampes florales impressionnantes, couvertes de fleurs spectaculaires et souvent parfumées. Elles sont largement utilisées pour la fleur coupée et on en trouve également très fréquemment des potées impressionnantes en Jardinerie pendant la saison hivernale. 

Le genre Cymbidium comprend une soixantaine d'espèces botaniques (poussant dans la nature) qui sont réparties à travers l'Asie, l'lnde, la Chine, le Japon et même l'Australie. Ces espèces botaniques ont été abondamment croisées pour donner naissance à des milliers d'hybrides parmi lesquels il existe en gros deux types : Les Cymbidiums standards (plantes massives à grosses fleurs) et les Cymbidiums miniatures (plantes plus compactes à fleurs plus petites). 

Cymbidium_1.jpg (41867 octets)

Les Cymbidiums standards ont des ancêtres qui viennent de régions d'Asie où les conditions de culture sont à la fois fraîches et très lumineuses (Himalaya, Népal, hauteurs de l'Annam, etc.). De ce fait ils affectionnent la fraîcheur. On trouve désormais de plus en plus d'hybrides plus compacts issus d'hybridations pratiquées entre espèces naines originaires de Chine, du Japon et d'Australie.  Ces derniers demandent des conditions de températures plus chaudes que les Cymbidiums standards et sont donc à privilégier pour la culture en intérieur. 
IMG_0623.JPG (57664 octets) IMG_0037.JPG (40906 octets)
Cymbidium.jpg (78463 octets) IMG_0624.JPG (56231 octets)

Quelques Cymbidium hybrides "standards"

Description de la plante type:

Les Cymbidium sont des orchidées sympodiales, c'est à dire que de nouvelles pousses appelées pseudobulbes apparaissent chaque année à la base des anciennes. Les pseudobulbes des Cymbidiums sont ovoïdes et gainés dans les feuilles. Ils sont surmontés de feuilles coriaces en forme de lanières qui peuvent atteindre 1 m de long. Les racines sont épaisses et charnues. La hampe apparaît au pied des pseudobulbes de l'année et porte des fleurs cireuses, parfois parfumées et qui durent plusieurs mois. La croissance est vigoureuse et les plantes de type standard peuvent devenir énormes (1 m de diamètre et plus). Les Cymbidium nains atteignent une taille plus raisonnable. 

Cymbidium_atropurpureum_b.jpg (32774 octets) Cymbidium_atropurpureum.jpg (74587 octets)

Cymbidium atropurpureum

Cymbidium_2.jpg (97334 octets) Cymbidium_erythraeum_2.jpg (37684 octets)

Cymbidium erythraeum

 

Conditions de culture (hybrides courants disponibles en jardinerie):

Besoin en lumière:

Les Cymbidiums apprécient une lumière très vive toute l'année. 

Novembre à Mars:  Tant qu'il ne gèle pas ils peuvent rester dehors en plein soleil. Sinon ils doivent être placés à moins de 50cm d'une fenêtre avec le maximum de soleil direct chaque jour (4 à 6 h voir plus). 

Avril à Octobre: Sortir la plante à l'extérieur dès que les risques de gels sont passés. Éviter le soleil direct de 12h à 14h qui pourrait brûler les feuilles s'il fait chaud. Dans les régions plus fraîches, un emplacement en plein soleil est à privilégier.

Arrosages

Les arrosages doivent être abondants et rapprochés quant la plante est en croissance : le substrat ne doit pas sécher complètement entre les arrosages mais sans jamais être détrempé. Quant la plante ne pousse pas (période hivernale) on peut espacer les arrosages et bien laisser sécher la motte entre chaque.

Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'une orchidée.  Pour plus de détails sur les procédures d'arrosage, aller visiter la section FAQ. Attention beaucoup des hybrides achetés en jardinerie sont vendus dans un substrat contenant de la tourbe, bien lire l'encart sur les substrat terreux pour les arroser convenablement car le risque de pourriture des racines est élevé lorsque ces substrats sont saturés d'eau.

Températures

Les Cymbidiums standards sont des orchidées de culture tempéré-froide : Les températures idéales sont 20°C le jour et 10°C la nuit en hiver.  Du printemps à l'automne la majorité de ces hybrides se satisferont des températures extérieures (0-15 la nuit et 20-25 en journée. Dans les régions tempérées où il ne gèle pas en hiver, ils pourront passer toute l'année dehors. Les Cymbidiums miniatures préfèrent des conditions tempérées : Les températures idéales sont 20-25°C le jour et 15°C la nuit.  Cependant les hybrides supportent sans problème quelques degrés de plus ou de moins.

La plante peut supporter des températures plus chaudes le jour en été à la condition que la température nocturne soit fraîche et que l'humidité nocturne soit importantes. Sortir la plante à l'extérieur dès que les températures le permettent est vivement conseillé.

Les Cymbidiums standards peuvent supporter quelques jour de gel léger à conditions que le substrat soit maintenu strictement au sec. Protégez les avec un voile d'hivernage pour éviter les brûlures dues au gel sur les feuilles. Rentrez les si le gel se prolonge ou que les températures tombent trop en dessous de zéro.

Engrais

De part leur croissance très rapide, les Cymbidiums sont très gourmands en engrais pendant la saison de pousse. 

Lorsque la plante est en croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs), fertiliser à chaque arrosage avec un engrais pour plante verte au 1/2 de la dose recommandée sur l'emballage (voir ici pour des détails sur le dosage de l'engrais). Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas. 

Pour plus de détails sur la fertilisation des orchidées en général, vous pouvez consulter cet article 

Cycle de croissance type

printemps / été = formation et maturation de nouveaux pseudobulbes et racines.

fin d'été / début automne : période d'initiation florale

Automne / hiver = floraison

Rempotage

 

Quant le pot devient trop petit. Rempoter au moment de l'apparition des nouvelles racines. 

Les Cymbidiums apprécient un  substrat bien drainant mais relativement plus lourd que les autres orchidées. Le substrat "spécial orchidées" qu'on trouve dans la plupart des jardinerie leur convient très bien. Choisir un pot assez grand pour contenir leur croissance généreuse.

Sur une plante en bonne santé, le chignon racinaire est souvent si compact qu'il est impossible de le démêler pour retirer l'ancien substrat. Il y a donc 2 écoles sur le rempotage Cymbidium : 

  1. la "soft" = Si l'ancien substrat ne doit pas impérativement être retiré (s'il n'est pas pourri, moisi, si ce n'est pas de la laine de roche ou autre), mettre simplement la motte telle quelle dans un pot plus grand, puis compléter avec du substrat neuf tout autour en tassant bien. 
  2. la méthode forte = couper le tiers inférieur de la motte avec un instrument bien coupant et stérilisé  (on conserve les 2 tiers supérieurs), ce qui permet d'avoir accès au coeur de la motte et d'éliminer une grosse partie de l'ancien substrat. Bien sûr on coupe une partie des racines saines, mais sur un Cymbidium en bonne santé avec un rempotage effectué au bon moment ce n'est pas gênant. On rempote ensuite classiquement avec du nouveau substrat. 

Supprimer une partie des pseudobulbes sans feuilles s'ils deviennent plus nombreux que les pseudobulbes feuillus. Si ces vieux pseudos sans feuilles sont coincés à l'intérieur de la plante et gênent les nouvelles pousses, la seule solution est de diviser la plante en 2 ce qui permet d'éliminer ces anciens pseudos (qu'on peut replante à part, ils démarrent souvent alors de nouvelles pousses).

Initiation de la floraison

La hampe florale apparaît généralement lorsque les températures commencent à diminuer en automne (mais certains Cymbidiums fleurissent au printemps).  C'est la différence entre les températures nocturnes et diurnes (5 à 10 degrés) qui déclenche la floraison. Les plantes qui passent la belle saison dehors fleurissent souvent d'elles même dès que les températures nocturnes baissent. 

Pendant la période d'initiation florale (dès que les pousses de l'année ont atteint la même taille que les précédentes), veiller à ce que la plante soit soumise à une luminosité importante (soleil direct une bonne partie de la journée), stopper la fertilisation et espacer les arrosages. Veillez a ce qu'il y ai une différence de température de 5 à 10 degrés entre le jour et la nuit. Toutes ces conditions sont facilement atteintes si on place la plante à l'extérieur au soleil dans un endroit protégé de la pluie. 

On reprendra l'arrosage et la fertilisation dès que des hampes apparaissent a la base des pousses.  On peut a ce moment la rentrer les plantes a l'intérieur si on le désire à condition de les placer à moins de 50 cm d'une fenêtre avec du soleil direct chaque jour.

Des températures nocturnes trop hautes peuvent inhiber la floraison. Les plantes qui ne reçoivent pas assez de lumière peuvent refuser de fleurir malgré un bon développement des feuilles et racines.

Points faibles à surveiller

 

  • Les Cymbidiums sont considérés de culture difficiles en appartement car ils nécessitent une lumière très abondante et des températures fraîches la nuit pour initier la floraison.  Leur culture est cependant relativement facile pour ceux qui disposent d'une pièce moins chauffée et bien éclairée l'hiver et d'un jardin ou d'un balcon pour estiver la plante.

  • Si vous avez laissé votre plante au frais pendant le développement des boutons floraux, attendez que les fleurs soient ouvertes avant de déplacer la plante (par exemple pour la rentrer dans la maison plus chaude pour profiter de la floraison). Dans le cas contraire, les boutons floraux pourraient sécher avant de s'ouvrir.

  • N'arrosez surtout pas vos Cymbidiums si vous les laissez a l'extérieur pendant la saison fraîche : froid + substrat mouillé  = pourriture des racines. Gardez le substrat au sec dès que la température chute en dessous de 5.

Petits trucs du forum

 

  • Si vous ne disposez pas d'un jardin ou d'une pièce lumineuse et moins chauffée l'hiver, profitez des micro-climats naturels de votre appartement : Placez votre Cymbidium tout près de la vitre d'une fenêtre et la nuit tirez un rideau épais par dessus  (la plante étant placée entre la fenêtre et le rideau).  Le soleil réchauffera la plante en journée et le rideau la maintiendra au frais la nuit ce qui suffira à déclencher la floraison

  • Un Cymbidium qui reçoit la bonne quantité de lumière a des feuilles vert clair. Si les feuilles sont vert foncé et que la plante ne fleurit pas alors qu'elle pousse bien : la déplacer progressivement vers un endroit plus lumineux (à moins de 50cm d'une fenêtre avec le maximum de soleil direct chaque jour ou à l'extérieur si les températures le permettent).

  • Les Cymbidiums ont besoin de beaucoup d'eau et d'engrais en période de croissance, ils apprécient donc un substrat un peu plus "riche" que les autres orchidées. Les substrats pour orchidée de jardinerie tout préparés leur conviennent bien, ou des écorces additionnée de 30 % de tourbe blonde (dans ce cas ajuster le pH avec de la dolomie ou autre).

  • Une fois que les hampes florales sont initiées, on peut rentrer la plante au chaud sans problème à condition de disposer d'un emplacement à moins de 50cm d'une fenêtre avec le maximum de soleil direct chaque jour : les hampes se développeront plus vites que si la plante est laissée au jardin et cela évite de déplacer la plante en boutons en cas de gel (au risque de faire avorter la floraison)...

  • Il est parfois difficile de différencier les jeunes pousses des hampes florales en début de formation. Cependant au bout d'un moment les feuilles commences à se déployer en forme d'éventail sur les pousses, alors que les hampes restent généralement bien pointues. De même les pousses sont bien fermes au toucher quant on les presse délicatement alors que les hampes sont plus molles.

  • Comme les Cymbidium sont gourmands en engrais on peu incorporer un peu d'engrais à relarguage progressif dans le substrat (par exemple de l'Osmocote ou de la corne torréfiée).

  • Si vous sortez vos Cymbidium au jardin, veillez à protéger leurs feuilles des gastéropodes. Il faut donc éviter de poser les pots à même le sol. On peut aussi éviter que les ôtes indésirables grimpent sur les pâtes de la table ou des étagères en plaçant chaque pied du meuble dans un seau d'eau...

  • Un truc de Papy : L'été quant il fait chaud, un arrosage nocturne avec une eau fraîche induira une hampe dès le mois d'août.

Autres genres qui ont des conditions de culture similaires: Dendrobium de type Nobile, certains zygopetalum


Accueil    Plan    FAQ    Fiches de culture    Orchigazette    Matériel