dernière m.a.j. 26 fev 2007

La culture des Paphiopedilum 

 

Généralités: 

Plus connu sous le nom de « sabot de Vénus » en raison de la forme de son labelle, le genre Paphiopedilum compte environ 80 espèces originaire d’Asie et de très nombreux hybrides. Leur surnom usuel est "paphio". 

 

Description de la plante type:

En jardinerie vous trouverez toutes sortes d’hybrides aux coloris variés mais l’aspect général du Paphiopedilum consiste en une touffe de feuille compacte du coeur de laquelle sort une hampe florale plus ou moins longue selon les espèces. La fleur possède une poche surdimensionnée surmontée d'un large pétale.

Il existe des Paphiopedilum uniflores (un seule fleur par hampe) et multiflores (plusieurs fleurs à la suite ou en même temps).  Le feuillage peut être soit vert uni ou tesselé (comme moucheté) .

 
feuillage uni

image extraite du site d’antec

feuillage tesselé

image extraite du site d’antec

                                       

 Conditions de culture: Les hybrides qu'on trouve en jardinerie se satisferont presque toujours des conditions suivantes:

Besoin en lumière

Luminosité moyenne (comme phalaenopsis ou légèrement plus, c'est à dire à moins de 50 cm d'une fenêtre avec 2 à 4 heures de soleil direct en hiver, mettre un voilage fin en été). 

Les espèces à feuilles unies demandent généralement plus de lumière (presque comme Cattleya, c'est à dire 4 à 6 heures de soleil direct en hiver, mettre un voilage fin en été).

Arrosages

Les Paphios n'aiment pas la sécheresse excessive au niveau des racines non plus qu'un milieu de culture saturé d'eau qui les asphyxies. Le substrat ne doit jamais sécher complètement en profondeur mais doit rester toujours légèrement moite au milieu du pot (jamais détrempé ni complètement sec). Pas évident ? c'est bien ce qui rend la culture des Paphiopedilum parfois un peu délicate...

Les Paphiopedilum apprécient un substrat dont le pH est proche de la neutralité (de l'ordre de 6.5). Il est donc conseillé de les arroser avec une eau contenant du calcaire et non pas à l'eau de pluie qui favorise l'acidification du substrat à long terme (l'eau de pluie est néanmoins possible si on rajoute régulièrement de la dolomie dans le substrat).

Températures

La majorité des hybrides courants trouvés en jardinerie se satisferont de conditions tempérées:  15-18 la nuit et 20-23 le jour.

Pour les espèces botaniques ou certains hybrides primaires (hybride de 2 espèces botaniques) renseignez vous bien car certains sont de culture chaude et d'autre de culture froide. Donc impossible de généraliser et il faut faire du cas par cas.

Engrais

Apports réguliers d'engrais très dilué à chaque arrosage tant que la plante pousse (normalement toute l'année. voir ici pour des détails sur le dosage). Ne pas fertiliser une plante qui ne pousse pas. 

Attention, les racines des Paphiopedilum n'apprécient pas que des sels (provenant de l'engrais ou de l'eau d'arrosage) s'accumulent dans le substrat : Toute accumulation provoquera leur dessèchement. Veillez à bien diluer l'engrais, utilisez une eau de bonne qualité (pas trop saline) et surtout rincez abondamment le substrat sous de l'eau courante tiède une fois par mois. 

Pour plus de détails sur la fertilisation des orchidées en général, vous pouvez consulter cet article 

Cycle de croissance 

Le bouton apparaît au coeur de la pousse mature lorsque celle ci a terminé sa croissance (sur les Paphiopedilum unifloraux on peut la détecter avant qu'elle n'émerge en tâtant délicatement la pousse entre 2 doigts). La hampe florale se développe peu à peu et le bouton monte doucement, puis s'ouvre.

Après quelques semaines la fleur fane. Sur les paphio multi-floraux d'autres butons peuvent se développer sur la même hampe, successivement ou tous en même temps. Une fois que la hampe est sèche on peut la couper à ras en bas.

Une pousse ne forme qu'une seule hampe et ne refleurit plus après cela. Cependant la pousse formera à sa base une ou plusieurs pousses adventives qui vont grandir et fleurir à leur tour.

Initiation de la floraison

La plante fleurit naturellement lorsque la pousse atteint sa maturité.  S'assurer de fournir une différence de température jour/nuit de 5 ou 6°C lorsque la pousse a fini sa croissance. 

Rempotage

Rempoter si le substrat devient trop décomposé, dans un substrat à la fois rétentif (qui retient l'eau et l'engrais) mais non asphyxiant. On peut par exemple utiliser des écorces de pin pures de granulométrie fine à condition d'être vigilant au niveau des arrosages afin que la masse racinaire ne sèche pas excessivement. 

Si on souhaite espacer un peu les arrosages on peut également rempoter dans un mélange plus rétentif constitué d'une part de tourbe blonde / 2 parts d'écorces de pin fines et 1 part de gravier grossier + une bonne cuillère à café de dolomie par pot (très important pour certains Paphios qui ne tolèrent pas les substrat acides) . 

La tourbe blonde peut éventuellement être remplacée par de la mousse de sphaigne grossièrement hachée. Attention cependant à l'arrosage des substrat contenant de la tourbe ou de la sphaigne: voir ici l'encart sur l'arrosage des substrats terreux.

Chez beaucoup de Paphiopedilum les racines apparaissent à la base des nouvelles pousses quant celles ci ont formé 4-5 feuilles : c'est donc le moment privilégié pour rempoter.

Petits trucs du forum

 

  • Les Paphiopedilum sont souvent vendus en tant que pousse unique. Cependant comme pour les autres orchidées, plus la plante est grosse et constituée de nombreuses pousses plus elle sera de culture aisée et facile à faire refleurir. Si vous débutez avec ce genre, essayez donc d'acheter des plantes bien fournies, avec 2 à 3 pousses au moins. Evitez également de diviser trop tôt : il est préférable de garder toujours au moins 3 pousses par division.

  • Contrairement aux autres orchidées, les Paphiopedilum ne sont pas reproduits par clonage. Sauf rare exception les plantes disponibles à la vente sont donc exclusivement issues de semis. Même lorsqu'ils sont issues des même parents, les Paphiopedilum sont donc tous différents les uns des autres (comme des frères), ce qui implique une grosse différence dans la forme, la couleur et la taille des fleurs, y compris au sein d'un même lot. A moins qu'il s'agisse d'une division d'une plante que vous avez déjà vue en fleur, Il est donc hasardeux d'acheter un Paphiopedilum défleurit : la fleur ne ressemblera probablement pas à ce que vous avez en tête et vous risquez d'être déçus par une floraison médiocre. Acheter uniquement des plantes fleuries est donc le seul moyen d'être sur de ramener une plante qui vous plait vraiment...

  • Certains Paphiopedilum sont allergiques à un substrat trop acide. Vous pouvez donc les arroser avec de l’eau du robinet moyennement calcaire, ce qui évitera une acidification excessive du substrat à moyen et long terme.

  • Si votre eau n'est pas calcaire vous pouvez mélanger une cuillère à café de dolomie dans votre substrat au moment du rempotage. Rajouter ensuite de la dolomie à la surface du pot tous les 6 mois. La dolomie peut être remplacée par des coquilles d’œufs broyées ou des coquilles d’huîtres concassées très finement. 

  • Mettre une généreuse couche de chips de polystyrène (ou de billes d'argile expansée) au fond du pot permet de drainer l'eau et de maintenir une petite aération supplémentaire par le bas. Par exemple on peut choisir un pot légèrement plus haut et mettre 5 cm de chips de polystyrène au fond...

  • Contrairement aux autres orchidées, les racines de Paphios supportent très mal la sécheresse prolongée. Quant elles deviennent trop sèches, elles se fissurent et finissent par mourir puis pourrir. Veillez donc à maintenir le substrat toujours légèrement moite en profondeur (mais jamais saturé d'eau ce qui les ferait pourrir également par asphyxie).

  • Si le pot pèse plus qu'à l'habitude après un arrosage, c'est probablement le signe qu'il faut rempoter...

  • Veillez à toujours maintenir une bonne ventilation autour de vos Paphiopedilum pour réduire les risques de pourriture. Ne laissez jamais d'eau stagner au cœur des pousses.

  • Pour stimuler la pousse de nouvelles racines sur un Paphio, enlever délicatement la première feuille de la base pour découvrir les points de départ de nouvelles racines au niveau du collet (la zone d'ou vont sortir les nouvelles racines). Rempoter ensuite la plante dans un mélange de sphaigne grossièrement hachée + billes de polystyrène à parts égales, le tout très légèrement humide ( surtout pas détrempé). Veiller à ce que le collet de la plante soit bien recouvert par le substrat et placer la plante dans un endroit avec une bonne hygrométrie (éventuellement  avec un sac plastique transparent à l'envers sur la plante et le pot si il fait trop sec chez vous). Armez vous de patience car le processus peut être très long!

  • La procédure décrite plus haut peut également être effectuée en remplaçant le mélange sphaigne hachée + billes de polystyrène par de la sphaigne vivante. On obtient ainsi d'excellents résultats pour faire raciner les Paphiopedilum. Par contre rempotez assez vite dans le substrat de votre choix une fois que les racines sont apparues.

  • Certains Paphio sont sensibles à la pourriture : Les paphios brachypetalum (niveum, bellatulum, concolor, godefroyae...) et leurs hybrides sont par exemples très sensibles aux pourritures bactériennes à Erwinia et l'arrosage n'est pas nécessairement responsable de leur apparition. Il faut les cultiver au chaud (plus de 20 toute l'année) avec une excellente ventilation et une bonne gestion des arrosages dans un substrat drainant. Si vous voulez vous essayer à ces plantes choisissez de préférence un hybride de plusieurs pousses et appliquez vous à respecter leurs besoins particuliers...

 

Pour en savoir plus sur ces orchidées vous pouvez aussi consulter cet article du site.

Liens vers des sites intéressants traitant des paphios:

Comment cultiver son premier paphio sans se faire mordre ?

Un tableau qui rassemble la température et l'éclairage requis pour certains paphio botaniques

Des superbes photos de divers Paphiopedilum

http://www.ladyslipper.com/

http://www.cichlidrecipe.com/orchids/index.asp 


Accueil    Plan    FAQ    Fiches de culture    Orchigazette    Matériel