Arrosage 

L'arrosage est sans doute le paramètre le plus difficile à maîtriser quant on débute avec les orchidées. La clef de la réussite c'est d'arroser à fond (en saturant bien le substrat) mais au bon intervalle: ni trop tôt ni trop tard. Pour cela il faut avoir une bonne idée des besoins de la plante et de la vitesse d'assèchement du substrat. 

Les orchidées doivent avoir un substrat qui sèche plus ou moins selon le type de plante. Cela va du tolumnia qui doit sécher très vite entre 2 arrosages au phragmipedium qui lui préfère un substrat légèrement moite (moite ne voulant pas dire détrempé) en tout temps. On pourra se référer à la légende qui suit pour avoir une idée des besoins de la plante. 

La vitesse d'assèchement du substrat varie en fonction: du type et de la grosseur de la plante, de sa vitesse de croissance, de la composition du substrat, de la taille et du type de pot, de la température, de l'hygrométrie, de la ventilation, etc. On ne peut donc pas donner de règle générale quant à la fréquence d'arrosage, seule l'observation et l'expérience doit vous guider en la matière. Vous trouverez des trucs pour évaluer le degré d'assèchement du substrat à la section FAQ.

 

Attention, maintenir les racines dans un compost mal aéré et saturé en eau est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'une orchidée.  Pour plus de détails sur les procédures d'arrosage, aller visiter la section FAQ

 


Orchidée dont le substrat doit sécher complètement et rapidement entre 2 arrosages.
Orchidée dont le substrat doit sécher partiellement entre 2 arrosages (au moins jusqu'au 3/4 du pot).
Orchidée dont le substrat ne doit pas sécher complètement entre 2 arrosages sans jamais être détrempé.